Comment choisir un logiciel de caisse ?

Comment choisir un logiciel de caisse ?

Il n’est pas toujours simple de choisir son logiciel de caisse lorsque l’on gère un commerce. Si les besoins peuvent rester très simples, ils n’en sont pas moins spécifiques à chaque corps de métier. La première erreur serait de se contenter d’un logiciel basique, car cela peut amener à bien des problèmes par la suite. Quelles sont donc les bonnes questions à se poser pour faire le choix du bon logiciel de caisse ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Logiciel de caisse : les principales fonctionnalités

Avant de choisir, il peut être intéressant de s’arrêter sur les principales fonctionnalités d’un logiciel de caisse. Son fonctionnement se base principalement sur deux volets.

Le premier s’apparente à une interface de vente plutôt classique. Elle permet d’encaisser, d’imprimer des tickets de caisse, mais aussi de fidéliser les clients. Le second volet peut être considéré comme un logiciel de gestion commerciale. Ses fonctionnalités permettent, entre autre, de générer des statistiques, de consulter le chiffre d’affaires ou encore de gérer les stocks.

Les fonctionnalités dépendent de la gamme choisie, et influent également sur le prix du logiciel. Généralement, on peut profiter de possibilités comme la gestion des fichiers clients, la gestion des stocks et donc leur réapprovisionnement, la gestion des tickets de caisse, mais aussi le suivi et l’analyse des ventes du commerce.

Quels sont les critères de choix d’un logiciel de caisse ?

Nous évoquions plus haut le fait qu’il pouvait être tentant de choisir un logiciel de caisse basique, et que cela pouvait mener à des erreurs par la suite. Il n’est pas ici question de dire qu’un simple logiciel ne pourrait pas convenir, mais plutôt qu’il vaut mieux s’en assurer au préalable.

Pour faire le bon choix, il faut prendre en compte deux principaux critères que sont les besoins de l’entreprise, mais aussi le budget disponible.

La première des choses à savoir est que chaque secteur d’activités dispose de besoins qui lui sont propres. Un salon d’esthétique n’aura, en effet, pas la même utilisation d’un logiciel de caisse qu’un restaurant. C’est sur ce principe qu’il est préférable de faire le point sur ses besoins avant de choisir un logiciel de caisse adapté. Les questions à se poser vont du secteur d’activités à la taille de l’entreprise et passent par la typologie des gammes d’articles.

Une fois que ces éléments sont arrêtés, on peut alors avoir une idée plus précise du logiciel à adopter. Mais il est également important de respecter certains autres critères, comme le respect de la législation, par exemple.

Et pour cause, le logiciel choisi doit être à jour en termes de législation, mais aussi en termes de changements de taux de TVA ou d’ajout de mentions légales, par exemple. Les mises à jour du logiciel doivent pouvoir être proposées en temps réel, afin de garantir une mise aux normes constante.

Pour finir, l’ergonomie du logiciel de caisse doit également être prise en compte. Il est essentiel que les vendeurs se sentent à l’aise dans l’utilisation quotidienne du logiciel choisi.