Ouest-France : "A Lannion, Apitic aide le resto à gérer ses e-commandes"

Ouest-France : "A Lannion, Apitic aide le resto à gérer ses e-commandes"

Grâce à ses développeurs, l’entreprise Lannionnaise propose la seule Web-Caisse en France permettant aux restaurateurs d’intégrer les commandes issues de Just Eat, Uber Eats & Deliveroo.

En pointe dans ce secteur, l’entreprise Lannionnaise (Côtes-d’Armor) permet aux restaurateurs de faire face à l’uberisation de leur métier. Depuis deux mois, sa Web-Caisse est désormais la seule en France à permettre d’intégrer les commandes des clients, passées sur l’une des plateformes leaders du secteur : Just Eat, Uber Eats & Deliveroo.

La commande de son repas & sa livraison en un clic : c’est devenu une tendance lourde dans les grandes villes que les équipes d’Apitic avaient sentie venir …

Précurseur en France

Depuis sa création il y a 13 ans, la PME lannionnaise travaille au plus près des attentes des enseignes de la restauration. Précurseur dans l’édition de logiciel d’encaissement, elle avait mesuré depuis plusieurs années déjà le potentiel de développement représenté par les grandes plateformes de commandes en ligne.

Aussi dès 2017, celle qui suit et anticipe les évolutions de ses clients, avait déployé une solution maison, fruit des recherches de sa propre équipe de développeurs.

 ”Nous avons d’abord enrichi notre web caisse de la possibilité pour les restaurateurs de devenir partenaires de Just Eat, l’une des plateformes leaders du secteur”  évoque Anne-Cécile Le Quéré, directrice commerciale & marketing d’Apitic.

Très vite, des groupes tels que Planet Sushi ou Pitaya, mais aussi de plus petits restaurateurs y avaient vu l’opportunité d’ouvrir de nouvelles perspectives.

Depuis, la Web-Caisse d’Apitic est encore montée en puissance : depuis deux mois, elle est la seule entreprise en France à travailler avec les trois plateformes leaders du secteur, cette fois.

 ”Qu’elles soient passées par les clients sur Just Eat, Uber Eats et Deliveroo, toutes les commandes se déversent sur la caisse Apitic du restaurateur, qui n’a plus qu’à les préparer” 

Pas de crainte d’une multiplication des supports : outre ses missions premières de gestion et d’encaissement, cette caisse 2.0 fait également apparaître le suivi de ces commandes, le ticket de caisse …

Jusqu’où cela mènera-t-il Apitic ? L’entreprise couvre déjà une partie de l’Hexagone. Mais fidèle à sa philosophie de départ, la PME – aux effectifs stables (25 personnes) depuis plusieurs années – n’affiche pas d’appétit démesuré. Sa mission : combler celui des acteurs de la restauration.

Lien vers l’article : www.ouest-france.fr